NADI SHODHANA ET LE NIVEAU D'HÉMOGLOBINE.

Introduction

 

Les méthodes de Nadi shodhana pranayama utilisées dans cette étude diffèrent de ceux décrits dans le “Hatha Yoga Pradipika" (2: 7-10) et “Gheranda Samhita”  (5: 32-44). 
Nadi shodhana pranayama est utilisée comme une des techniques les plus simples de nettoyage, qui agit sur les canaux d'énergie subtile, avant la pratique d'autres Kumbhakas.

 

Certaines études antérieures sur les effets du yoga, menées avec la participation de Bhogal et al. (1999) ont confirmé que la méditation conduit à l’augmentation légère du niveau d'hémoglobine dans le sang. Khare et al. (1989) par la pratique du yoga a connu une amélioration remarquable des marqueurs tels que le taux d'hémoglobine, les globules blancs dans la numération sanguine (globules blancs normaux) ainsi que l'hématocrite. Deshpande et Bhole (1982) ont révélé l’influence positive de Kapalabhati sur le niveau d'hémoglobine dans le sang. Govindarajulu N.,  Sivanandam et al. (2004) ont constaté, par la pratique du yoga un effet significatif de l'augmentation du volume moyen de globules rouges.

 

Objectifs

 

Les objectifs de cette étude étaient d'évaluer le niveau d’influence de Nadi shodhana pranayama sur les aspects suivants:

  • Le taux d'hémoglobine dans le sang de l’homme;

  • Le taux d'hémoglobine dans le sang de la femme;

  • Le taux d'hémoglobine par rapport à tous les sujets.

Les résultats des études analysés suggèrent que la pratique du Nadi shodhana pranayama peut agir sur l’augmentation du taux

d'hémoglobine dans le sang et, par conséquent, l'hypothèse des chercheurs mentionnée ci-dessus est vraie.

 

 

Normalement, le niveau optimal d'hémoglobine dans le sang est nécessaire pour l'échange de l’oxygène entre les poumons et les tissus de l'organisme pour avoir une immunité normale.

Par conséquent, cette étude corobore l'effet positif de Nadi shodhana pranayama sur le taux d'hémoglobine dans le sang, qui été abordé dans les études précédentes, afin d'attirer l'attention sur cette methode qui ameliore la santé.

 

 

Méthodologie: Sélection

 

L'étude a porté sur 40 sujets. Elle a été réalisée en Novembre 2003 à l'ashram "Art de Vivre" (Shantikundzh, Haridwar) pendant un mois. Les participants ont été sélectionnés d'un groupe de l'ashram "Shantikundzh" "Art de Vivre" (Shantikundzh, Haridwar) en Novembre 2003, de façon aléatoire. Le groupe test était composé de 20 hommes et 20 femmes âgés de 20-40 ans.

La méthode de recherche: ci-dessous sont exposés les marqueurs pour chaque groupe, AVANT et APRÈS les tests :

 La signification des symboles AQ1 Xq2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La méthodologie du processus:

 

Pour commencer, le taux d’hémoglobine de chaque participant a été mesuré en utilisant l'hémoglobinomètre de Salhi, les mêmes mesures ont été effectuées après une pratique de 30 jours de Nadi shodhana pranayama. Pendant la pratique, chaque participant effectue une inspiration (puraka), la rétention du souffle (kumbhaka) et l'expiration (rechaka) dans des proportions égales, trois fois par la narine gauche, et de la même manière - trois fois par la narine droite, puis inspire par les deux narines en expirant par la bouche - ceci constitue un cycle. 
Le même procédé a été réalisé à différentes profondeurs (longueurs) d'inhalation (puraka), de la retention du souffle (kumbhaka) et de l'expiration (rechaka). La source de ces techniques a été empruntée dans le livre “Super Science Gayatri," de l'auteur - scientifique Sharma Acharya Shriram, fondateur de la Gayatri Parivar mondiale (Gayatri Pariwar).

 

 

Résultats et discussion

 

Le tableau 1 montre que le test t de Student calculée = 6525 > que le critère normal t qui = 2576 avec un niveau de signification de p <0,0025 pour les degrés de liberté df 39. 
Par conséquent, la pratique du Nadi shodhana pranayama provoque une légère différence dans le taux d'hémoglobine dans le sang de tous les acteurs avec un niveau de signification de p <0,0025 pour les degrés de liberté df 39.
Par conséquent, il a été prouvé que Nadi shodhana pranayama a une influence favorable  sur l'augmentation du taux d'hémoglobine chez tous les participants à l'étude.

 

Tableau 1. Le niveau de l'hémoglobine Hb (g%) chez tous les participants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tableau 2 montre que le test t de Student calculée = 7665 > que le critere normal t 
qui est = 2861 avec un niveau de signification de p <0,0025 pour les degrés de liberté df 19.
En conséquence, la pratique du Nadi shodhana pranayama provoque une légère différence dans le taux d'hémoglobine dans le sang des femmes impliquées avec un niveau de signification de p <0,0025 pour le degré de df 19 de liberté. 
Par conséquent, il a été prouvé que Nadi shodhana pranayama a une influence favorable  sur l'augmentation du taux d'hémoglobine chez les participants de sexe feminin.

 

Tableau 2. Le niveau de l'hémoglobine Hb (g%) chez les femmes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tableau 3 montre que le test t de Student calculée est = 2,87, avec le niveau de signification de p <0,005 pour le degré de liberté df 19.

En conséquence, la pratique du Nadi shodhana pranayama provoque une légère différence dans le taux d'hémoglobine dans le sang chez les hommes impliqués avec le niveau de signification p <0,005 pour le degré de liberté df 19. 
Par conséquent, il a été egalement prouvé que Nadi shodhana pranayama a une influence favorable  sur l'augmentation du taux d'hémoglobine chez les participants de sexe masculin.

 

Tableau 3. Le niveau de l'hémoglobine Hb (g%) chez les hommes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tables 1,2,3 ont montré clairement que les critères t calculés après 30 jours de pratique de Pranayama Nadi Shodhana sont importants, avec un niveau de signification p <0,0025 et p <0,005, respectivement. Il existe des preuves avérées que la pratique mensuelle de Pranayama Nadi shodhana a une grande influence sur l'augmentation du taux d'hémoglobine dans le sang (elle tend vers le taux le plus élevé dans la fourchette normale).

 

Pendant la pratique, de cette pranayama il existe une phase avec une faible teneur en oxygène (hypoxie) - Kumbhaka. L'hormone responsable de la production de globules rouges dans des conditions hypoxiques est appelée érythropoïétine. Son système fonctionne de telle sorte que, pendant une hypoxie, une augmentation sensible de l'érythropoïétine se produit, celle-ci, à son tour, conduit à une augmentation de la production de globules rouges dans le sang, ce qui à son tour conduit à la reduction de l'hypoxie. A ce stade, le niveau de globules rouges peut aller jusqu'à 10 gm% ou plus (Guyton and Hall, 2006).

 

En outre, les participants de cette étude étaient en bonne santé, et ils ont été invités à maintenir leur alimentation habituelle. On a supposé que la pratique de Nadi Shodhana pranayama va augmenter de manière importante le taux d'hémoglobine dans le sang. En fait, cette technique de respiration a donné lieu à un changement du niveau de l'hémoglobine, ce qui, vraisemblablement, tend vers la limite supérieure de la norme, ce qui caractérise un état physiologique sain.

 

Ainsi, nous pouvons conclure que la pratique de Nadi Shodhana pranayama est physiologiquement inoffensive pour les personnes en bonne santé, dans le groupe d'âge mentionné plus haut et, par conséquent, peut être recommandée pour ameliorer la santé dans d’autres groupes d'âge. La technique peut également être considérée comme un complément à une thérapie chez les patients souffrant d'anémie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie

  • Bhogal, R.S., Kulkarni, D.D., & Bera, T.K. (1999) Effect of meditation in shiva samhita preceded by omkar on reducing time and selected biochemical and hematological parameter: A pilot stu

  • dy. Yoga-Mimasa Vol.XXX, 4 pp.10-28

  • Despande, R.R., Bhole, M.V. (1982). Effects of Kapalbhati on some Constituents of blood. Yoga-Mimasa, vol. XXI, 1&2, pp. 13-20

  • Govindarajulu, N., Shivanandam, G& Bera, T.K. (2004) Effects of Yoga Training on Biochemical Changess in Normal College Students. Yoga-Mimamsa, Vol. XXXVI, 1&2, pp 1-10.

  • Guyton, C., Arther & Hall E.,John (2006). Textbook of Medical Physiology. Elsevier India Pvt. Lt., New Delhi.

  • Khare, K.C., Sangvi, V.C. & Sharma, D.C. (1989). Hematological, Biochemical & Ventiletory Response to Yoga in Adult. Yoga-Mimasa, Vol XXVIII, 1, pp 65-72.

  • Muktibodhanada, Sami (2003). Hathyoga Pradeepika. Yoga Publication Trust, Munger,Bihar, India.

  • Niranjanananda Saraswati, Swami (1997). Gherand Samhita. Bihar Yoga Bharati. Munger, Bihar.

 

Télécharger cet article ? 

  • YouTube
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • YogaPlus
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

2020 Conférence Plus - Référencement ASI

Adopter une démarche préventive, Sécurité des salariés, Organisationnelles, Protection collective, Plan d action, Prévention santé, Acteurs de la prévention, Chef d entreprise, Santé des travailleurs, Analyse des risques, Lieux de travail, Politique de prévention, Démarche de prévention, Hygiène et de sécurité, Protection individuelle, Évaluer les risques, Santé et sécurité, Risques liés, Organisation du travail, Amélioration des conditions, Chsct, Principes généraux, Postes de travail, Tms, Évaluation des risques professionnels, Santé au travail, Mesures de prévention, Santé et sécurité au travail, Pénibilité, Maladies professionnelles, Inrs, Accidents du travail, Risques psychosociaux, Psychosociaux, Employeur, Professionnelles, Évaluation, Conditions de travail, Professionnels, Évaluation des risques