Modèle d'intervention du yoga dans la psychologie du comportement contre-productif au travail

Abstrait

 

Le comportement contreproductif au travail (CCT) a longtemps été reconnu comme un large éventail des comportements au travail, ainsi que son lien avec l'affectivité négative et les comportements hostiles. 

 

C’est une préoccupation majeure pratiquement pour toutes les organisations. L'exposition répétée à un stress au travail peut entraîner une « déformation », un résultat du processus de stress au travail qui peut être psychologique, physique ou comportemental dans la nature, conduisant à CCT

 

Le yoga est une technique qui apporte une amélioration au niveau mental et physique par

des moyens de postures, de méthodes de contrôle de la respiration, et de méthodes d’apaisement de l’esprit par la méditation. 

Bien que le yoga ait reçu moins d’attention de la part de la science, il y a eu une croissance importante dans l'étude du yoga dans la population en bonne santé. 

 

Les pratiques comme le yoga encouragent des individus à être conscients de leurs pensées et de leurs émotions d'agression simplement comme un état de courte durée, au lieu de les contrôler.

 

Les effets positifs du yoga sur le développement personnel sont déjà prouvés. Cet article présente un essai sur l'intervention du yoga au travail qui pourrait entraîner un double avantage et réaliser des économies substantielles pour les employeurs, en réduisant la CCT des employés, en améliorant leur santé par la réduction de leur affect négatif et de l'agression. 

 

Chaque société a ses objectifs. Le comportement contreproductif au travail (CCT) est un comportement d’un employé qui va à l'encontre de ces objectifs. CCT a été défini comme tout comportement intentionnel d’une personne travaillant au sein d’une société lequel (comportement) se trouve contre l’intérêt réel de cette société.

Il comprend des actions telles que : le sabotage, le vol, l’absence  d'effort, la violence verbale, les agressions physiques, l’absentéisme direct ou indirect, et le désintérêt pour

coopérer. Au fil des années, le même genre de comportements a été étudié sous différents noms: déviance au sein du travail, la délinquance organisationnelle, les comportements antisociaux dans les organisations, et l'agression dans le milieu du travail.

Des actions contreproductives au travail comprennent deux facettes : mineures et sévères. Des comportements mineurs pourraient être : des rumeurs, commérages, utilisation inappropriée  de l’Internet ou d’une imprimante.
En cas de comportements plus graves, on pourrait voir des matériaux endommagés, du harcèlement, de la violence et des actes de préjudice physique. 

 

Selon les études menées précédemment, les caractéristiques de la personnalité d'un individu

ont démontré une relation importante et significative avec des comportements déviants au travail.

 

 

L'affectivité negative et le comportement contreproductif au travail (CCT)

 

L’affectivité négative (AN) est définie comme le degré auquel des individus éprouvent des

états émotionnels destructifs.  Si quelqu’un a un niveau de AN important, cela pourrait aussi être problématique pour ses collègues. 

 

La recherche et la théorie sur AN suggèrent que les individus et les entreprises pourraient minimiser ses effets néfastes potentiels au sein des équipes et des groupes en l'identifiant, en le comprenant, et en utilisant ces connaissances.

 

Une affectivité positive (AP) est liée à l'intérêt social et à la sociabilité, tandis que AN est associée aux symptômes psychosomatiques, à l’anxiété, et au soucis. 

 

Des émotions  négatives différentes produisent des formes d’actions différentes. Par exemple, la colère peut inciter les gens à passer à l’acte (violent), tandis que la peur provoque la personne à fuir la situation.

Un haut niveau de AN peut inclure le sentiment de la colère, du mépris, de la culpabilité, de la peur et de la nervosité. AN et a été suggérée comme un élément majeur de la dépression et de  l’anxiété.

 

On a montré que AN participe dans la relation entre le conflit interpersonnel et le CCT.

Les employés avec un haut niveau de AN sont plus susceptibles de devenir hostiles, et cette tendance peut conduire à un conflit accru, à la colère, et à une agressivité plus forte.

 

Il y a une relation directe entre le niveau de AN et le CCT. Les individus avec des niveaux de AN élevés, soumis à un stress élevé au travail, sont susceptibles d’accroître leur CCT.

 

Un désaccord émotionnel se produit lorsqu'un employé tente d’exprimer son émotion qui est

réfrénée dans cette situation particulière. Il agit comme un facteur de stress qui est associé à la pression émotionnelle et l'insatisfaction au travail. 

 

Les exigences émotionnelles excessives sont responsables de l'épuisement professionnel qui peut en outre conduire à d'autres problèmes. AN est un contributeur de conflit bi-directionnel pour le travail et la famille, cela signifie des interférences entre le travail et la famille.

 

Il a été constaté que AN affecte indirectement un conflit;  la même étude a révélé que plus il y de stress dans la famille plus l’individu a un niveau de AN élevé.

 

De plus, avec une faible maîtrise de soi, les individus sont incapables de gérer efficacement leurs frustrations. Ils agissent donc avec impulsivité et agression aux situations qu’ils rencontrent.

 

 

Modèle d'intervenion du Yoga pour la réduction de comportement contreproductif au travail.

 

Le yoga est une forme d'esprit et du corps qui implique à la fois une activité musculaire et mentale, coordonnée et, concentrée. Le yoga a beaucoup d'applications utiles sur le plan psychologique. Le Yoga améliore la qualité de la perception de la vie et en même temps diminue l'anxiété et la dépression. Le modèle d'intervention de yoga est spécifique. Il explique comment le yoga peut être une solution fiable dans la réduction des variables tels que AN, l’agression, et le CCT

 

 

L’effet de hatha yoga sur affectivité négative (AN) a été également étudié dans des études antérieures, et a prouvé avoir baissé le niveau de cortisol, et a réduit le ressenti  du stress et l’affectivité négative en général.

Les modifications les plus importantes se sont produites au cours de l'étape de la méditation, en diminuant l'activité du système sympathique.


La méditation guidée est utile dans la diminution de la consommation d'oxygène et dans  l'augmentation du volume de respiration. 

La méditation « sans effort »  et des séances de méditation « concentrée » aident à augmenter l'attention. Plus d'attention contribue à rendre moins grand le nombre d'erreurs.

 

Simpson et al. [annexe 37] a constaté que la pleine conscience gagnée par la méditation était utile pour surmonter de manière efficace les addictions, y compris l'alcoolisme. Cela veut dire que les comportements déviants peuvent être commandés par le moyen de la pratique yoga.

 

 

Emploi :

Le burn-out affecte l'individu sur le plan psychologique ce qui débouche sur des problèmes de santé. Il affecte également le fonctionnement de l’entreprise. La pratique du Yoga peut réduire le burn-out parmi les employés, et aussi les aider à être en bonne santé.

 

On observe que, indépendamment du type spécifique de posture, toutes les postures provoques une augmentation des émotions positives par l’élimination des émotions négatives.

La même étude a révélé que ces changements d’humeur sont d’une durée de quelques heures, et que les postures à ouverture et torsion dorsale se trouvent être associées à une humeur positive

 

Le yoga est très efficace pour réduire l’anxiété, ce qui peut aider à surmonter le sentiment d'insécurité de l'emploi. [annexe 51]
Il a également été constaté que l'agressivité verbale diminue dans le groupe de yoga de manière notoire par rapport au groupe exerçant une activité physique. [annexe 52]

 

En bref, le yoga apporte des avantages physiologiques et psychologiques, notamment: une amélioration de la mémoire et de l’attention [annexe 54]; réduit la détresse psychologique et le niveau du ressenti du stress, en renforçant la sensation de bien-être, et en augmentant la positivité.

 

 

Conclusions.

Le Yoga agit aux niveau psychologique et physiologique, et assure à la personne d’être stable et une bonne santé. 

 

Le Yoga semble être très efficace dans la réduction du CCT - interpersonnel et organisationnel, à la fois en apportant une amélioration de notre attention envers nous mêmes et à notre place dans le collectif, à la qualité de vie et à la réduction des problèmes psychologiques interpersonnels. 

Le Yoga pourrait être un outil fiable pour les employés dans la diminution du CCT

 

Cette étude d'évaluation montre que les interventions du yoga peuvent être efficaces pour traiter les problèmes psychologiques personnels tels que la réduction de l'anxiété, le stress et la dépression, et il peut promouvoir le bien-être d'un individu. En d'autres termes, le yoga peut non seulement aider à surmonter les problèmes psychologiques et émotionnels, mais il a le

potentiel de développer un fonctionnement positif et stable chez l’individu. 

 

Le Yoga pourrait être un supplément à la gamme des interventions sur la santé psychologique et physique, compte tenu de son potentiel.

Auteurs : Umesh C. Dwivedi, Sony Kumari, and H. R. Nagendra

Traduit par : Aleks PAPIN 

Télécharger cet article ? 

  • YouTube
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône