Le Yoga pour la réduction du risque de syndrome métabolique. 

*  HED = Health Education = Formation en Santé (anglais) 

** METs = Metabolic syndrome = Syndrome Métabolique (anglais) 

 

1. Introduction 

34% des adultes américains ont le syndrome métabolique (MetS), définie par un groupe de facteurs de risque incluant : la résistance à l’insuline, l'hypertension, et l’obésité. Les principales causes du METs sont dues aux comportements liés à la santé, tels que les régimes malsains. 

 

 

Dans le cadre de traitement pour les adultes à Risque de syndrome métabolique on recommande d’habitude de changer de tels comportements, par l'adoption de nouvelles habitudes plus saines, notamment, augmentation de l'activité physique et l’amélioration du régime alimentaire, mais le résultat est très limité, et l'adhérence des gens à ces habitudes est médiocre. En outre, la plupart des interventions existantes ne traitent pas le stress psychologique ; bien que le stress psychologique chronique augmente le METs, et diminue la qualité de vie, qui est plus faible dans cette population. 

 

Dans une publication antérieure, nous avons établi la faisabilité de l'éducation pour la santé et le yoga en une seule intervention pour les personnes atteintes de MST. 

 

L'objectif de ce travail est d’évaluer le stress perçu, les constructions psychologiques connexes (c'est-à-dire l'humeur, la compétence perçue en matière de bien être et l’état de pleine conscience) et la qualité de vie comme des résultats secondaires dans une étude contrôlée qui a comparé un programme de yoga combiné à un programme d'éducation en santé fondé sur des données probantes (HED + yoga), ET le HED seul, chez les personnes risquant le METs. Nous avons émis l’hypothèse que le programme de yoga combiné avec HED résulterait à réduire du stress et à améliorer les résultats psychologiques et la qualité de vie, que un programme de HED seul.

 

2. Méthodes

Participants. Les participants étaient des anglophones, recrutés au Centre de soins primaires pour adultes de Vanderbilt, entre le juin 2013 à le janvier 2014 à Nashville, Tennessee, US. 

 

Inclusion :

Les critères incluaient une définition standard de Syndrome métabolique : la circonférence de taille élevée (pour les hommes : plus de 102 cm; femmes :plus de 88 cm), troubles de la glycémie à jeun (100-125mg / dL), une pression artérielle élevée (systolique ≥ 130 Et / ou diastolique ≥ 85), ou le diagnostic d'hypertension et dyslipidémie (triglycérides ≥ 150 et / ou HDL ≤ 40 chez les hommes;

HDL ≤ 50 pour les femmes).

 

On a crée deux groupes des participants :  le groupe de yoga + l’éducation en santé (yoga + HED) a reçu de 30 à 45 minutes pour les exercices du yoga par semaine, suivi par 30 à 45 minutes de HED ; Ils ont également reçu des instructions écrites pour la pratique du yoga à domicile et pour le changement de style de vie sur le contenu du programmeHED.

Les participants à HED seul ont reçu un programme standardisé de HED correspondant à l'attention et au temps aux classes de « yoga + HED ». Ils ont également reçu des recommandations pour les changements de style de vie fondés sur le contenu du HED. Ainsi, les deux groupes ont reçu essentiellement le même contenu d’éducation (HED) pour être efficace, tandis qu’un groupe a également reçu de classes en yoga; Cependant, le temps et l’attention entre les deux groupes ont été modifiés (égalisés) en réduisant la longueur du temps alloué à HED dans le groupe de yoga.

 

Interventions :

 

Dans le groupe de l’éducation à la santé (HED), les participants HED ont reçu 12 semaines de « Group Lifestyle Balance »,  programme, sur un changement de comportement complet de style de vie, adapté directement par des Instituts nationaux de Programme de prévention du diabète, financé par le Ministère de la Santé. Le programme HED a été réalisé par un diététicien et des étudiants diplômés en diététique. Des éducateurs en diabète ont proposé au groupe Lifestyle des études communautaires supplémentaires. Les cours variaient entre 60 à 75 minutes pour correspondre au temps et à l'attention donnés au cours de  groupe « Yoga + HED ».

 

Le groupe « Yoga + HED » : 

Les objectifs du yoga étaient de fournir des exercices d'intensité faible à modérée tout en augmentant la capacité d'attention cognitive et de détente. Le temps total de classe variait de 60 à 75 minutes. Les cours comportaient deux volets: le yoga et HED. Le programme de yoga consistait en postures, la respiration, et la méditation basée sur le yoga du Krishnamacharya : tradition dans laquelle tous les mouvements sont coordonnés avec le souffle.

Le programme de 12 semaines a été composé de six pratiques en série qui seront introduites sur deux semaines (Tableau 1). La composante yoga de classe a initialement duré 30 minutes et monté progressivement à 45 minutes sur les 12 semaines. L'intervention a été conçue pour fournir une augmentation progressive de l'intensité physique sur 12 semaines. Le yoga a été conçu pour être enseigné dans les classes de groupe suivi par la pratique quotidienne individuelle à domicile grâce à des instructions écrites et des dessins.

Résultats :

Résultats intergroupes :

Comme le montre le tableau 2, ceux qui ont été dans le « yoga + HED » groupe ont montré des améliorations significatives et importantes dans ces domaines de la qualité de vie perdue, par rapport à ceux qui ont reçu « HED seul ».

 Dans les résultats du groupe.  

Les 𝑡-tests appariés ont révélé des changements dans le « yoga+ HED groupe »  pour :  santé perçue, compétence de santé, fonctionnement physique, santé générale, énergie / fatigue, fonctionnement physique, et santé mentale. 

 

Des changements significatifs dans le groupe « HED seul » ont été seulement constatés dans la « compétence de santé »
 (tableau 3).

Discussion

 

Il s'agit de la première étude menée auprès des participants à risque de Syndrome métabolique, laquelle a mis en œuvre une intervention fondée sur l'expérience en matière de mode de vie, procédé par une évaluation exploratoire des effets uniques du yoga, et par une pratique « esprit-corps », sur le stress psychologique et autres facteurs de qualité de vie.

 

Les résultats ont révélé des différences significatives entre les groupes dans les domaines de la qualité de vie, le rôle-physique et la perception de la santé générale. Ces résultats préliminaires,

avec des indicateurs prometteurs de faisabilité signalés dans une publication préalable, engagent à la poursuite de l’enquête sur l'efficacité potentielle du yoga dans l’amélioration des résultats physiques et psychologiques des personnes à risque de METs.

 

 

Conclusion

 

En résumé, les résultats de cette étude exploratoire de yoga, combinée à l'éducation en santé, peuvent améliorer la qualité de vie chez les adultes à risque METs par rapport à l'éducation en santé (seule). Bien qu'ils ne soient pas statistiquement significatifs, on a remarqué également des changements positifs dans la réduction du stress perçu et de la perturbation de l’humeur dans le groupe qui pratiquait le yoga. Ces résultats sont importants parce que le stress psychologique et la qualité de vie importent globalement sur la charge de mortalité.

Références : 

 

    1    R. B. Ervin, “Prevalence of metabolic syndrome among adults 20 years of age and over, by sex, age, race and ethnicity, and body mass index: United States, 2003–2006,” National Health Statistics Reports, vol. 5, no. 13, pp. 1–7, 2009. View at Google Scholar

    2    K. G. M. M. Alberti, R. H. Eckel, S. M. Grundy et al., “Harmonizing the metabolic syndrome: a joint interim statement of the International Diabetes Federation Task Force on Epidemiology and Prevention; National Heart, Lung, and Blood Institute; American Heart Association; World Heart Federation; International Atherosclerosis Society; and International Association for the Study of Obesity,” Circulation, vol. 120, no. 16, pp. 1640–1645, 2009. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    3    S. M. Grundy, J. I. Cleeman, S. R. Daniels et al., “Diagnosis and management of the metabolic syndrome: an American Heart Association/National Heart, Lung, and Blood Institute scientific statement—executive summary,” Critical Pathways in Cardiology, vol. 4, no. 4, pp. 198–203, 2005. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    4    E. Fappa, M. Yannakoulia, C. Pitsavos, I. Skoumas, S. Valourdou, and C. Stefanadis, “Lifestyle intervention in the management of metabolic syndrome: could we improve adherence issues?” Nutrition, vol. 24, no. 3, pp. 286–291, 2008. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    5    N. Bergmann, F. Gyntelberg, and J. Faber, “The appraisal of chronic stress and the development of the metabolic syndrome: a systematic review of prospective cohort studies,” Endocrine Connections, vol. 3, no. 2, pp. R55–R80, 2014. View at Publisher · View at Google Scholar

    6    C. Tsigos and G. P. Chrousos, “Stress, obesity, and the metabolic syndrome: soul and metabolism,” Annals of the New York Academy of Sciences, vol. 1083, pp. 11–13, 2006. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    7    E. S. Ford and C. Li, “Metabolic syndrome and health-related quality of life among U.S. Adults,” Annals of Epidemiology, vol. 18, no. 3, pp. 165–171, 2008. View at Publisher · View at Google Scholar

    8    T. K. V. Desikachar, The Heart of Yoga: Developing a Personal Practice, Inner Traditions International, Rochester, Vt, USA, 1995.

    9    P. Chu, R. A. Gotink, G. Y. Yeh, S. J. Goldie, and M. G. M. Hunink, “The effectiveness of yoga in modifying risk factors for cardiovascular disease and metabolic syndrome: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials,” European Journal of Preventive Cardiology, vol. 23, no. 3, pp. 291–307, 2016. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    10    H. Cramer, R. Lauche, H. Haller, N. Steckhan, A. Michalsen, and G. Dobos, “Effects of yoga on cardiovascular disease risk factors: a systematic review and meta-analysis,” International Journal of Cardiology, vol. 173, no. 2, pp. 170–183, 2014. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    11    B. E. Cohen, A. A. Chang, D. Grady, and A. M. Kanaya, “Restorative yoga in adults with metabolic syndrome: a randomized, controlled pilot trial,” Metabolic Syndrome and Related Disorders, vol. 6, no. 3, pp. 223–229, 2008. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    12    S. M. Corey, E. Epel, M. Schembri et al., “Effect of restorative yoga vs. stretching on diurnal cortisol dynamics and psychosocial outcomes in individuals with the metabolic syndrome: the PRYSMS randomized controlled trial,” Psychoneuroendocrinology, vol. 49, no. 1, pp. 260–271, 2014. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    13    C. Lau, R. Yu, and J. Woo, “Effects of a 12-week hatha yoga intervention on metabolic risk and quality of life in Hong Kong Chinese adults with and without metabolic syndrome,” PLoS ONE, vol. 10, no. 6, Article ID e0130731, 2015. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    14    G. S. Birdee, T. A. Ilkizler, A. Wheeler, et al., “Yoga combined with health education for risk reduction of metabolic syndrome: a randomized controlled pilot feasibility study,” Journal of Diabetes & Metabolism, vol. 6, article 588, 2015. View at Publisher · View at Google Scholar

    15    K. J. Sherman, “Guidelines for developing yoga interventions for randomized trials,” Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, vol. 2012, Article ID 143271, 16 pages, 2012. View at Publisher · View at Google Scholar

    16    M. K. Kramer, A. M. Kriska, E. M. Venditti, et al., “Translating the diabetes prevention program: a comprehensive model for prevention training and program delivery,” American Journal of Preventive Medicine, vol. 37, no. 6, pp. 505–511, 2009. View at Publisher · View at Google Scholar

    17    M. K. K. Kramer, J. R. McWilliams, H.-Y. Chen, and L. M. Siminerio, “A community-based diabetes prevention program: evaluation of the group lifestyle balance program delivered by diabetes educators,” Diabetes Educator, vol. 37, no. 5, pp. 659–668, 2011. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    18    K. M. McTigue, M. B. Conroy, L. Bigi, C. Murphy, and M. McNeil, “Weight loss through living well: translating an effective lifestyle intervention into clinical practice,” Diabetes Educator, vol. 35, no. 2, pp. 199–208, 2009. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

 

 

    19    M. C. Seidel, R. O. Powell, J. C. Zgibor, L. M. Siminerio, and G. A. Piatt, “Translating the diabetes prevention program into an urban medically underserved community,” Diabetes Care, vol. 31, no. 4, pp. 684–689, 2008. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    20    S. Dodani and J. Z. Fields, “Implementation of the fit body and soul, a church-based life style program for diabetes prevention in high-risk African Americans: A Feasibility Study,” Diabetes Educator, vol. 36, no. 3, pp. 465–472, 2010. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    21    D. R. Matthews, J. P. Hosker, A. S. Rudenski, B. A. Naylor, D. F. Treacher, and R. C. Turner, “Homeostasis model assessment: insulin resistance and β-cell function from fasting plasma glucose and insulin concentrations in man,” Diabetologia, vol. 28, no. 7, pp. 412–419, 1985. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    22    S. Cohen, “Perceived stress in a probability sample of the United States,” in The Social Psychology of Health, S. Spacapan and S. Oskamp, Eds., pp. 31–67, Sage, Thousand Oaks, Calif, USA, 1988. View at Google Scholar

    23    D. M. McNair, M. Lorr, and L. F. Droppleman, Manual for the Profile of Mood States, Educational and Industrial Testing Services, San Diego, Calif, USA, 1971.

    24    M. S. Smith, K. A. Wallston, and C. A. Smith, “The development and validation of the Perceived Health Competence Scale,” Health Education Research, vol. 10, no. 1, pp. 51–64, 1995. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    25    J. E. Ware and C. D. Sherbourne, “The MOS 36-item short-form health survey (Sf-36): I. conceptual framework and item selection,” Medical Care, vol. 30, no. 6, pp. 473–483, 1992. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    26    B. Gandek, J. E. Ware Jr., N. K. Aaronson et al., “Tests of data quality, scaling assumptions, and reliability of the SF- 36 in eleven countries: results from the IQOLA Project,” Journal of Clinical Epidemiology, vol. 51, no. 11, pp. 1149–1158, 1998. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    27    A. G. Tsai, T. A. Wadden, D. B. Sarwer et al., “Metabolic syndrome and health-related quality of life in obese individuals seeking weight reduction,” Obesity, vol. 16, no. 1, pp. 59–63, 2008. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    28    B. G. Tabachnick and L. S. Fidell, Using Multivariate Statistics, Allyn & Bacon, Needham Heights, Mass, USA, 4th edition, 2001.

    29    J. Cohen, Statistical Power Analysis for the Behavioral Sciences, Academic Press, New York, NY, USA, 1969.

    30    J. T. E. Richardson, “Eta squared and partial eta squared as measures of effect size in educational research,” Educational Research Review, vol. 6, no. 2, pp. 135–147, 2011. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

    31    C. M. Greco, R. M. Glick, N. E. Morone, and M. J. Schneider, “Addressing the ‘It Is Just Placebo’ pitfall in CAM: methodology of a project to develop patient-reported measures of nonspecific factors in healing,” Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, vol. 2013, Article ID 613797, 9 pages, 2013. View at Publisher · View at Google Scholar

    32    H. Cramer, H. Haller, R. Lauche, N. Steckhan, A. Michalsen, and G. Dobos, “A systematic review and meta-analysis of yoga for hypertension,” American Journal of Hypertension, vol. 27, no. 9, pp. 1146–1151, 2014. View at Publisher · View at Google Scholar · View at Scopus

 

 

Article source : 

Yoga for Risk Reduction of Metabolic Syndrome: Patient-Reported Outcomes from a Randomized Controlled Pilot Study : https://www.hindawi.com/journals/ecam/2016/3094589/

  • YouTube
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • YogaPlus
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

2020 Conférence Plus - Référencement ASI

Adopter une démarche préventive, Sécurité des salariés, Organisationnelles, Protection collective, Plan d action, Prévention santé, Acteurs de la prévention, Chef d entreprise, Santé des travailleurs, Analyse des risques, Lieux de travail, Politique de prévention, Démarche de prévention, Hygiène et de sécurité, Protection individuelle, Évaluer les risques, Santé et sécurité, Risques liés, Organisation du travail, Amélioration des conditions, Chsct, Principes généraux, Postes de travail, Tms, Évaluation des risques professionnels, Santé au travail, Mesures de prévention, Santé et sécurité au travail, Pénibilité, Maladies professionnelles, Inrs, Accidents du travail, Risques psychosociaux, Psychosociaux, Employeur, Professionnelles, Évaluation, Conditions de travail, Professionnels, Évaluation des risques